Association Tao-Chi du Sud-Est de Lyon

Cours de Taiji Quan à ST PRIEST et CORBAS

La pratique du Taiji Quan (Taï Chi Chuan)

Écriture :

Nous trouvons encore parfois cette écriture Taï Chi Chuan, qui était la traduction en français de l'EFEO (École Française d'Extrême Orient).
De plus en plus, les ouvrages traduisent cette écriture en pinyin, transcription officielle de la République Populaire de Chine.
Vous lirez donc Taiji Quan.


Définition :

太極 (TAIJI) > indique le faîte suprême.
Ce qui se conçoit en effet car la pensée traditionnelle chinoise Taiji est le symbole cosmogonique représentant le principe originel par l’union du yin et du yang.

(QUAN) > signifie boxe ou poing.
Cela correspond assez bien à la définition que donne Catherine DESPEUX dans son ouvrage Taiji Quan art martial technique de longue vie :
"Taiji quan : technique de combat à main nue du faîte suprême."
Dans d’autres ouvrages nous trouvons : "Boxe du faîte suprême".


La pratique du TAIJI QUAN en quelques mots :

Bruno DOVIS vous invite à découvrir le TAIJI QUAN (Style Yang Originel en 108 mouvements). C’est un Art Martial Chinois Interne (AMCI) non violent à la portée de tous, sans limite d’âge. Une activité précieuse dans la vie de tous les jours, professionnelle, privée, sportive et bien sûr culturelle (peinture, danse, théâtre etc…). Très vite vous en ressentirez les bienfaits.
La pratique du Taiji Quan aide à la concentration, à la latéralisation des mouvements mais, est aussi un outil psychomoteur très intéressant. Elle favorise l’équilibre, l’ouverture articulaire, renforce et détend les tissus tendino-musculaires. Le Taiji quan à cette particularité d’améliorer la condition physique en utilisant l’énergie plutôt que la force musculaire.
Le Taiji quan est bien plus que de la gymnastique. Par l’apprentissage d’un enchaînement de 108 mouvements, appeler aussi Taolu 套路, c’est l’étude des gestes entre eux pour créer le mouvement. Ce mouvement est une invitation au développement du mental. L’harmonie du mouvement avec le mental est l’affinage de la conscience afin que nos capacités latentes de tout ordre émergent. (Cet affinage est le don le plus précieux que l’on puisse faire au genre humain. Shi Ming).

Les cours de Taiji seront aussi agrémentés de Qi gong, de méditation, de Yi gong.

QI GONG 氣功

Qi 氣 signifie Énergie et Gong 功 Mouvement, QI Gong signifie donc mouvement énergétique. Pour les personnes disposant de peu de temps, mais qui veulent néanmoins prendre soin d’eux, nous ouvrons cette année une nouvelle activité. Cette activité, par cours hebdomadaire d’une heure est spécifiquement basée sur l’Energie par la pratique des Qi Gong, de la méditation et de la relaxation.



Eric CAULIER décrit assez bien les différentes phases d’apprentissage de la Forme de Taiji Quan.

"... Le Taiji Quan est essentiellement un travail sur le mouvement :
Le mouvement du corps, de la matière, du souffle, du coeur, de l'énergie, de la pensée, de l'esprit. Plus tard, bien plus tard, le pratiquant découvrira et expérimentera l'interdépendance de tous ces mouvements entre eux, tous ces mouvements qui finiront par n'en faire plus qu'un. Mais en attendant, le débutant commence à mouvoir ce qu'il y a de plus lourd et de plus dense, son corps; il s'engage dans un véritable corps à corps (accord) avec la matière corporelle: tonus, détente, axe, alignement, structure, coordination, centre de gravité, trajectoire,...il redécouvre la physique élémentaire, et, souvent, la réincorporation représente une phase difficile. Il ne devra cependant pas ménager sa peine afin de réinvestir la matière car c'est dans son corps, au travers de son corps que tout se met en place. Ce dernier est notre référent, notre point d'appui et notre guide...."

Extrait du livre de Éric CAULIER : Taiji Quan MYTHES ET RÉALITÉS


Mais encore : Et si le Taiji Quan était la liberté...

Si le Taiji Quan 太極拳 est Dao 道 alors le Taiji Quan est souple et sans cesse renouvelé, renouvelable, évolutif. En aucun cas il ne peut être assimilé à un quelconque sectarisme rigide. Sans perdre son essence (naissance) il sera toujours loyal et pourra donc traverser les siècles à venir comme il l’a déjà fait dans le passé. Comme la nature qui ne cesse de s’adapter aux agressions extérieures, elle est restée fondamentalement intacte, même si, de l’extérieur, son visage a quelque peu évolué. Pouvoir évoluer sans se perdre intrinsèquement. Comme l’eau qui épouse toutes les formes mais sans jamais perdre sa vraie nature. Connaître ce pouvoir de flexibilité d’adaptation aux différents contextes du cours de la vie tout en respectant son être authentique... Est-ce cela la liberté ?