Association Tao-Chi du Sud-Est de Lyon

Cours de Taiji Quan à ST PRIEST et CORBAS

Santé

TAÏ CHI et A.V.C.

Moins dure sera la chute.

Associant concentration mentale et mouvements de relaxation, le Taï Chi est un bon moyen de faire travailler en douceur et en total harmonie, la tête et les jambes. Cette activité millénaire serait bénéfique aux victimes d’un accident vasculaire cérébral (A.V.C.) et limiterait le risque de rechutes. « Après un A.V.C., apprendre à trouver et surtout maintenir son équilibre relève du défi » explique Ruth E. TAYLOR-PILIAE de l’Université d’Arizona à Tuscon (Etat Unis). « Chaque année ces patients connaissent sept fois plus de chutes que des adultes en bonne santé. Au risque des fracture s’ajoute celui de la sédentarisation, et de l’isolement ».

Un meilleur équilibre.

Elle a recruté 89 victimes d’AVC, cherchant avec elles la bonne activité pour les aider à sortir de cette spirale. Ainsi 30 se sont mis au Taï Chi, 31 autres ont suivi un programme d’activités diversifiées comme le fitness ou la natation. Enfin 28vont reçu des conseils par téléphone et par écrit pour promouvoir leur retour à l’activité physique. A l’issue de 12 semaines de cette prise en charge à raison de 3 séances hebdomadaires, les auteurs ont recensé 34 chutes : 5 dans le groupe de Taï Chi, 14 et 15 dans chacun des autres groupes. « Voilà qui met en évidence les avantages physiques du Taï Chi » insiste Ruth TAYLOR-PILIAE. A savoir un meilleur équilibre, une plus grande résistance, une souplesse et une endurance améliorées. Sans oublier les avantages psycho-sociaux de cette pratique, qui favorise une baisse de l’anxiété et du stress, donc une meilleure qualité de vie.

> Article de LA VOIE DE L'AIN du vendredi 8 mars 2013.

Les nouveaux traitements de la FIBROMYALGIE.

Rubrique réalisée en partenariat avec Santé Magazine.

Le Taï Chi.

Deux séances de Taï Chi d’une heure, deux fois par semaine pendant douze semaines, améliorent l’ensemble des symptômes. L’explication ne viendrait pas seulement de l’effet relaxant et antistress de cette gym douce : «Le Taï Chi permet de se réapproprier le corps et de lutter contre la peur du mouvement et de la peur d’avoir mal, souvent très forte chez les fibromyalgiques. C’est un moyen de retrouver du plaisir à bouger malgré la douleur», dit le docteur Jean-Luc RENEVIER, rhumatologue.

> Extrait de l’article LE PROGRES du 17 avril 2013.

Taï Chi, bon pour les genoux ?

J’ai des douleurs aux genoux, mais aussi dans le dos. Mon médecin m’a recommandé d’avoir une activité régulière. J’aimerais bien profiter des beaux jours pour faire du Taï Chi avec mes amis, mais j’ai peur de ne pas avoir assez d’équilibre… Marie France, 65ans.

La réponse du Docteur Alain FRANÇON rhumatologue à Aix-les-Bains.
Avec ses mouvements lents, précis et exécutés selon un ordre bien établi, le Taï Chi permet au contraire aux pratiquants réguliers de gagner de l’équilibre. La réalisation de ces gestes nécessite concentration et précaution ; pour les assimiler, vous les répéterez et allez de la sorte renforcer votre stabilité rapidement, cela sans vous ennuyer. En outre, vous souffrirez beaucoup moins de votre arthrose du genou et de votre lombalgie.

En effet la pratique d’une telle activité douce, lente et sans à-coups, constitue un excellent traitement de ces douleurs. Parmi plusieurs études récentes, l’une sur la lombalgie chronique a démontré qu’au bout de 10 semaines à raison de 2 séances hebdomadaires de 40 minutes, les patients qui pratiquaient le Taï Chi allaient beaucoup mieux que ceux qui ne faisaient rien.

Prévenez quand-même votre médecin car certaines pathologies rares du dos (tumeurs ou cancers des os, infections vertébrales, fractures récentes et encore douloureuses de la colonne…) peuvent être une contre-indication à cette pratique.

> Article du magazine FEMINA de juillet 2013.